Zur Seitennavigation oder mit Tastenkombination für den accesskey-Taste und Taste 1 
Zum Seiteninhalt oder mit Tastenkombination für den accesskey und Taste 2 
Hochschul-Informations-System eG
Startseite    Anmelden    SoSe 2021      Umschalten in deutsche Sprache / Switch to english language      Sitemap

L'amour à mort ou les aventures théâtrales de Marguerite Duras. Le Texte, la Scène et l'Écran - Einzelansicht

Zurück
Grunddaten
Veranstaltungsart Hauptseminar Langtext
Veranstaltungsnummer 126169 Kurztext
Semester WiSe 2020/21 SWS 2
Erwartete Teilnehmer/-innen Max. Teilnehmer/-innen 20
Turnus Veranstaltungsanmeldung Veranstaltungsbelegung im LSF
Credits
Termine Gruppe: iCalendar Export für Outlook
  Tag Zeit Turnus Dauer Raum Raum-
plan
Lehrperson Status Bemerkung fällt aus am Max. Teilnehmer/-innen
Einzeltermine anzeigen
iCalendar Export für Outlook
Fr. 16:00 bis 18:00 woch von 06.11.2020           
Gruppe :
 


Zugeordnete Person
Zugeordnete Person Zuständigkeit
Deshoulières, Valérie , Univ.-Prof. Dr. phil.
Zuordnung zu Einrichtungen
Romanistik
Inhalt
Kommentar

En 1965, Marguerite Duras publie Le Vice-Consul. Dix ans plus tard, elle achève son œuvre India Song (texte, théâtre, film) considérée comme l’une des plus fascinantes passions amoureuses qu’elle ait écrites. En 2013, le metteur en scène français Éric Vigner reprend l’histoire de cet amour impossible entre le Vice-Consul de France à Lahore et Anne-Marie Stretter et la porte pour la première fois en Inde, sur les lieux mêmes de l’action. Il en confie les rôles à des acteurs indiens. Cette Inde où elle ne s’est jamais rendue, mais qu’elle a fantasmée à partir de son expérience indochinoise. Répétitions en anglais d’un texte théâtral français avec des acteurs indiens : un dialogue interculturel particulièrement complexe comme nous le montreront les documents audio-visuels dont nous disposons (CNDB-Théâtre de Lorient).

En 1990, après un long silence dû à la maladie, elle publie La Pluie d’été, un livre testamentaire marquée par la déportation à Auschwitz de son ex-mari, Robert Antelme, et par sa lecture de l’Ecclésiaste. La scène est cette fois à Vitry, banlieue parisienne tentaculaire. Une famille d'immigrés - le père vient d'Italie, la mère, du Caucase peut-être, les enfants sont tous nés à Vitry - met en pièces, avec une gaieté presque violente, les principes et les certitudes qui fondent notre existence : l'éducation, la famille, la culture...

Le jeune héros de cette histoire, Ernesto, d’une intelligence exceptionnelle, incarne une mélancolie que l’on pourrait qualifier de „typiquement européenne”. Il retiendra également l’attention d’Eric Vigner en 1993 : au printemps, il propose en effet un atelier au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (CNSAD), à Paris, sur Marguerite Duras, avec des jeunes comédiens de dernière année. Il choisit de mettre en scène avec eux La Pluie d’été à partir de cette petite phrase énigmatique d’Ernesto : "Je retournerai pas à l’école parce que à l’école on m’apprend des choses que je sais pas."

Nous voudrions méditer, à partir de cette double expérience dramaturgique, d’une part, sur les composantes de la mélancolie européenne, et, d’autre part, sur le choc que constitue la rencontre de la culture européenne avec d’autres cultures et comment un tel dialogue peut s’initier dans un contexte artistique.

 

Le cours aura lieu sur Teams.

Literatur

Textes étudiés et évoqués de Marguerite Duras

 

India Song, Paris, Gallimard, 1973. Edition utilisée en cours (à préciser).

Le Vice-consul, Paris, Gallimard, 1965. Edition utilisée en cours (à préciser).

La Pluie d’été, Paris, POL, 1990. Edition utilisée en cours : Folio/Gallimard, n. 2568.

 

Textes critiques

 

ABIRACHED, Robert, La Crise du personnage dans le théâtre moderne, Paris, Grasset, 1978.

ARTAUD, Antonin, Le Théâtre et son double, Paris, Gallimard, 1964.

BARTHES, Roland, Le Plaisir du texte, Paris, Seuil, 1973.

BRECHT, Bertold, Brecht on Theatre : The Development of an Aesthetic, éd. and Tr. Willet, New York, Hill and Wang, 1964.

DURAS, Marguerite, La Vie matérielle, Paris,

DURAS, Marguerite, & PORTE, Michelle, Les Lieux de Marguerite Duras, Paris, éd. de Minuit, 1977.

DURAS, Marguerite, & GAUTHIER, Xavière, Les Parleuses, Paris, éd. de Minuit, 1974.

MARINI, Marcelle, Territoires du féminin avec Marguerite Duras, Paris, éd. de Minuit, 1977.

MIGNON, Paul-Louis, Panorama du théâtre au vingtième siècle, Paris, Gallimard, 1978.

PAPIN, Liliane, L'autre scène - Le théâtre de Marguerite Duras, Anma Libri, 1988.

RICARDOU, Jean, Pour une théorie du Nouveau Roman, Paris, éd. du Seuil, 1971.

SANDIER, Gilles, Théâtre et combat : regards sur le théâtre actuel, Paris, Stock, 1970.

SARTRE, Jean-Paul, Situations I, Paris, Gallimard, 1948.

SEYLAZ, Jean-Luc, "Les Romans de Marguerite Duras - Essai sur une thématique de la durée", in Archives des Lettres Modernes - Études de Critique et d'Histoire Littéraires, vol. III, no 47, Paris, Lettres Modernes, 1963.

VILAR, Jean, De la tradition théâtrale, Paris, éd.de L'Arche, 1955.

-         Le Théâtre, service public, et autres textes, Paris, Gallimard, 1955.

 

Articles

 

Cahiers Renaud-Barrault, "Marguerite Duras", articles de Jean-Louis Barrault, Germaine Brée, Madeleine Chapsal, Jean Duvignaud, Jean Lacan, Jean Lagrolet, Raymond Queneau, Geneviève Serreau, no. 52, décembre 1965.

Cahiers Renaud-Barrault, "Marguerite Duras", articles de Jean-Louis Barrault, Hélène Cixous, Michel Foucault, Xavière Gauthier, François Regnaud, n° 89, octobre 1975.

Cahiers Renaud-Barrault, Rencontres avec Marguerite Duras, Madeleine Renaud, Jean-Louis Barrault, Claude Régy, les spectateurs et les comédiens de la compagnie, no. 91, 1976.

Cahiers Renaud-Barrault, "Entretien entre Marguerite Duras et Roberto Plate", articles de D. Cohen, Viviane Forrester, Marcelle Marini, no. 106, septembre 1983.

DAMIENS, Claude, "Marguerite Duras et le silence au théâtre",  in Paris-Théâtre, no. 198, 16è année, 1963.

DEVARRIEUX, Claire, "Le Gai Désespoir de Marguerite Duras", Le Monde, 16 juin 1977, p. 21.

DURAND, Régis, "The Disposition of the Voice", Performance in Modern Culture, Madison, Wisconsin : Coda Press, 1977, pp. 99-110.

DURAS, Marguerite, "Je cherche qui est cette femme", Avant-Scène du Théâtre, no. 422, mars 1969, p. 6.

-         "La Femme d'Évreux : notes pour Delphine Seyrig et Robert Hossein", Cahiers du Cinéma, no. 187, février 1967, p. 43.

GODARD, Colette, "Marguerite Duras tourne India Song", Le Monde, 28-29 juillet 1974, p. 15.

KYRIA, Jean-Pierre, "Yes, peut-être et le Shaga de Marguerite Duras du Théâtre Grammont", Combat, no. 7306, janvier 1968.

LOUFTI, Martine Astier, "Marguerite Duras against Représentation", New Boston Review, avril-mai 1979, pp. 6-7.

RÉGY, Claude, "L'amante anglaise : un spectacle de voyeurs", Avant-Scène du Théâtre, no. 422, mars 1969, p. 6.


Strukturbaum
Keine Einordnung ins Vorlesungsverzeichnis vorhanden. Veranstaltung ist aus dem Semester WiSe 2020/21 , Aktuelles Semester: SoSe 2021